de Doullens La citadelle

Association la Citadelle

Association LaLa citadelle

Demain, la citadelle

Retrouvez-nous aussi, contactez-nous sur : Nos liens | Mentions légales
Accueil l'association La citadelle Evénements boutique nous joindre
E-mail: contact@lacitadellededoullens.fr

Doullens se développe, la citadelle se structure de plus en plus, le 18e siècle voit deux faits majeurs : l’achèvement du système défensif et son obsolescence.

Sur le plan ci-dessous réalisé en 1715, on remarque la complexité, la transformation complète de la citadelle en comparaison avec celui de 60 ans plus tôt.

Obsolescence, car paradoxalement lorsque la citadelle est achevée, les différents traités fin 17e ont déplacé la frontière, la France reprenant possession des places fortes, de l’Artois, de La Flandre à une Espagne grande perdante. La citadelle en première ligne, hier, devient un complexe militaire à l’intérieur des terres, ce n’est plu tout à fait la même chose, l’emplacement devient moins stratégique, l’attention du royaume s’effacera donc progressivement.

La citadelle garde cependant un rôle militaire indéniable avec des garnisons. Dès 1715, elle est mobilisée dans un second rôle celle de prison. Entre le pénitencier et la citadelle, ce sera  une longue histoire qui se terminera plus de deux siècles plus tard.

Tout au long du 18ème, les modifications vont se succéder avec  d’abord une prison située à l’intérieur de l’ancienne forteresse.










La période révolutionnaire utilisera également la citadelle, comme prison pour les nobles ennemis de la révolution dans un premier temps puis tout suspect au moment de la Terreur, les prisonniers venant des 4 coins du nord de la France, d ‘Abbeville, Montreuil,  Bailleul, d’Hazebrouck, Douai…même des sœurs grises furent un temps prisonnières. Ce n’est pas la première fois que des femmes sont emprisonnées à la citadelle mais l’emprisonnement  de femmes  au 18e préfigure une spécialisation ultérieure.