de Doullens La citadelle

Association la Citadelle

Association LaLa citadelle

Demain, la citadelle

Retrouvez-nous aussi, contactez-nous sur : Nos liens | Mentions légales
Accueil l'association La citadelle Evénements boutique nous joindre
E-mail: contact@lacitadellededoullens.fr

Avec le retour de la Guerre mondiale, la citadelle est de nouveau évacuée. La guerre éclaire allemande entraîne un contrôle rapide du Reich en 1940. La citadelle garde sa fonction pénitentiaire. Elle devient un camp de transit allemand, puis un centre de détention avant de devenir une base stratégique.


La citadelle est transformée en FRONTSTALAG en septembre 1940. Les  frontstalags étaient des camps gérés par l'armée allemande et constituent , en quelque sorte, de véritables camps de transit pour les prisonniers avant leur acheminement vers les camps définitifs situés notamment en Allemagne (STALAG, OFLAG).

Le camp de Doullens était connu comme le frontstalag 172 et fut en fonction jusqu’en décembre 1940. Progressivement, ce sont des personnes condamnées pour le marché noir, des personnes suspectées qui seront ensuite emprisonnées à la citadelle. Les Allemands décidèrent  cependant de spécialiser l’ancienne fortification en centre stratégique.

















Ainsi, la citadelle de Doullens devient un lieu extrêmement important. Elle devient la base cryptée de type Dohle des lancements de V1 du  nord de la France. Le centre météo est installé à Doullens avec une télécommunication cryptée. C’est donc de Doullens que sont analysés, optimisés les lancements de l’ensemble des V1 du Nord de la France. C’est encore un événement majeur complètement oublié, minoré.






















Du reste, il reste de nombreuses découvertes à réaliser. A titre d’exemple, ce n’est pas un mais 4 blockhaus qui seront construits dans la citadelle dont l’association a travaillé pour les localiser, des lieux secrets que nous vous faisons découvrir sur ce site !  Découvrez deux simulations dans la section visite virtuel.


Plaque de prisonniers avec le numéro du frontstalag de Doullens